Les Martiaux – Martenses

Unité pseudocomitatenses (littéralement « fausse troupe d’accompagnement ». Les Romains, friands de classification, appelaient ainsi les troupes frontalières promues au rang d’unités combattantes de l’armée de campagne.), sa provenance n’est pas claire.

  1. Il peut s’agir d’une ancienne légion tétrarchique d’élite. En effet, les deux empereurs « Augustes » avaient comme on l’a vu chacun leur légion, les Herculiens (Herculiani) et Joviens (Ioviani), les deux empereurs « Césars », inférieurs en rang, avaient aussi leur légion d’élite au nom faisait référence à leur dieux tutélaire : Les Solenses (Ceux du Dieu Sol) de Constance Chlore et les Martenses (du Dieu Mars) de Galère. Chacune d’entre elle formait le noyau dur des sacer comitatus (gardes impériales) des quatre empereurs, employés sur tous les fronts. Mais la présence d’une unité comitatenses en Orient appelée les Martenses seniores laisse à penser que c’est plutôt cette unité qui en l’héritière.
  2. L’autre possibilité est celle d’une unité de recrutement local promue au cours des grandes invasions, quand il a fallu recomposer une armée de campagne vampirisée par les ponctions de Stilicon pour défendre l’Italie. En appelant les meilleures unités frontalières, un comitatus gaulois fut recréé, dont la valeur a sans doute dû être inférieur à son prédécesseur. Pourtant, l’invasion désastreuse de 406 n’a pas marqué la fin des victoires romaines sur ce théâtre d’opération, bien au contraire : comme quoi ces unités étaient loin d’être du rebut !
Martenses 20mm figs MiniArt diorama figurines
Les Martenses, une légion pseudocomitatenses lourdement armée

Plusieurs éléments militent pour cette deuxième possibilité d’identification. On sait que les Martenses étaient basé à Aleto (aujourd’hui Aleth, à Saint-Malo), hors cette localité était devenue un centre administratif et militaire suite à la destruction de Fanum Martis (l’actuel Corseul). Les Martenses ont donc pu être une unité composée d’Armoricains comme il y en a eu beaucoup. Son rang de pseudocomitatenses renforce la présomption, comme la présence dans la notitia dignitatum d’un Praefectus militum Martensium, préfet qui a du les commander avant leur promotion. Parfois le côté mille-feuilles de la notitia a du bon ! Cette unité, avant d’être commandé par le magister equitum per Gallias, dépendait donc du Dux tractus Armoricani et Nervicani, le Duc de la rive armoricaine et nervienne. Un commandement local en charge de la défense côtière qui avait fort à faire avec les incursions des Saxons et des Francs qui préfigurent celles des Vikings quelques siècles plus tard.

martenses pseudocomitatenses 20mm late roman romains tardifs bouclier épisème
Un episème très courant dans l’armée romaine tardo-impériale ! dr Luke ueda sarson

J’avais acheté les romains tardifs MiniArt 72012, et je les ai tout de suite détestés. Grossiers au point pour certaines poses de ne pas avoir de visages (!!!), je les ai peints pas dépit en quelques heures, en utilisant en plus des vieux fonds de peinture. Bref, j’en ai fait une unité pseudocomitatenses à l’épisème simple : de la chair à canon vite-fait-mal-fait. Par contre, ils ont une très forte proportion d’Armati, de soldats lourdement armés. D’ailleurs, deux ans près, quand j’ai réalisé l’unité des Bataves, j’ai réemployé certaines miniatures de cette unité, auxquelles j’ai procédé au remplacement des têtes, réellement horribles, par des italeri 6137 bien mieux réalisées.

Évidemment, un peintre plus doué que moi en tirera quelque chose de mieux, mais ça ne sera jamais du grand art.

Pour ma part, j’en ai fait 40 (les autres de la boite seront versés dans une autre unité), qui formeront une brigade « Armoricaine » provenant de troupes fraichement promues depuis leur côte Bretonne. Leur unité sœur sera celles des Superventores, que je vous présenterai dans un autre article. Leur chef, le Dux du Tractus Armoricani et Nervicani sera Remistus, personnage fictif que je vous présenterai plus tard.

legio martenses pseudocomitatenses 20mm 1/72
visages absents, allure vaguement carolingienne. Dommage !

MaJ du 13/11/2016 : aujourd’hui cette unité me sert de stock pour en réaliser d’autres. Mes standards ont évolué, enfin surtout augmenté. Désormais, cette légion n’est pas assez bien réalisée pour figurer avec les autres. Il faudra donc un jour refaire ces Martenses, sans doute avec d’autres figurines mieux réussies !

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s