honoriani marcomanni iuniores late roman painted figs

Marcomans juniors honoriens – Honoriani Marcomanni Iuniores

Cette unité est à bien des égards une exception : sans doute n’a-t-elle jamais fait partie du comitatus Gaulois (même si les incessants transferts de troupes ont pu conduire cette unité en Gaule à un moment donné), et sa date de création tardive rend encore plus improbable sa présence en 399.

Enfin, et c’est la raison de sa présence dans le projet, c’est la première unité que je n’ai pas réalisée moi-même.

Il est difficile de retracer l’histoire des Honoriani Marcomanni iuniores, mais les Honoriens Marcommans juniors sont sans doute un auxiliat palatin récent.

  • D’abord parce qu’ils sont listés à la quarantième place des 65 auxiliats de l’armée occidentale dans la notitia dignitatum. On sait que le rang de citation donne une idée du prestige, mais surtout de la date de création des unités.
  • L’unité des Honoriani Marcomanni Seniores est  listée à la place précédente, les deux unités ont donc été créées en même temps, ce qui correspond aux unités levées « à la chaîne » de la fin du 4ème siècle, et pas au processus initial (et long) des iuniores, recrues plus jeunes des légions affectées à de nouvelles unités (pour un état des lieux de ce que l’on sait des unités iuniores/seniores, il faut lire l’historien italien Marco Rocco et son magistral L’esercito romano tardoantico, persistenze e cesure dai severi a Teodosio I, uniquement disponible en italien, mais quelle mine d’or !)
  • le qualificatif d' »Honoriani« , fait sans doute référence à l’empereur Honorius. Stilicon, son général en chef (magister militum utriusque militiae) et régent de fait, avait recruté de nombreuses unités suite à la répression de l’insurrection du comte d’Afrique Gildon. Celui-ci était si riche qu’un fonctionnaire spécifique avait dû être nommé pour liquider son patrimoine, et les auteurs de l’époque témoignent des levées massives réalisées grâce à l’afflux d’argent. On compte ainsi dans la notitia une vingtaine d’unité portant le nom d’Honoriens. On prendra toutefois garde à dater ces unités uniquement à partir du règne d’Honorius : son père l’empereur Théodose à pu vouloir dès après sa naissance en 384 baptiser des unités du nom de son fils pour créer légitimer un lien dynastique : il a bien donné en 390 à une région le nom d’honorienne ! Parmi les unités honoriennes que l’on retrouvera dans ce projet, il y aura les vexillations des Equites Taifali Honoriani ou des equites honoriani seniores.
  • L’unité n’est pas assignée à une armée opérationnelle, uniquement au commandement italien, ce qui tend à accréditer la levée récente en défense de l’Italie par Stilicon.

Le nom de Marcomans (les hommes des frontières, march mans) vient évidemment de la féroce peuplade germanique que les Romains connaissent depuis fort longtemps. Apparentés aux Suèves, ils faisaient déjà partie de l’armée d’Arioviste face à César, un demi-siècle avant notre ère ! Mais c’est surtout Marc Aurèle qui mena de multiples guerres face à ce peuple, qui se finirent après des massacres considérables par un essoufflement de leur nation toute entière.

A la fin du 4ème siècle, les Marcomans ne représentent plus en eux-mêmes un grand danger pour Rome, au point sans doute que Gratien leur accorda un foedus en Pannonie, en échange de soldats dont les Honoriani Marcomanni Iuniores sont peut-être une partie, chargés de la surveillance des frontières. Le calcul se révèlera malheureux, puisque qu’au moment des grandes invasions ils se lièrent avec leur cousins Suèves, avec qui ils formèrent un royaume indépendant en Lusitanie septentrionale.

marcomanni iuniores auxilia palatina painted 20mm
le scorpion, utile pour transpercer les lorica hamata ennemies

L’épisème de l’unité est par contre très commun pour les auxiliats palatins occidentaux, avec les deux serpents qui se font face. C’est le même, en rouge et blanc, que les Cornutes, Brachiates, Celtes, Pétulants, Archers nerviens….

honoriens marcomans juniors 20mm 1/72 auxiliat palatin
le motif de bouclier par excellence des auxiliats palatins de l’Empire d’occident

Si je compte cette unité dans mon armée, c’est en réalité parce que je l’ai récupérée d’un figuriniste italien qui s’en séparait… Et que j’adore l’épisème !

Fabrizio Caldarelli est un figuriniste Romain qui est allé jusqu’à reconstituer des équipements complets de l’époque antique, grâce à la collaboration d’artisans. Je vous invite d’ailleurs à regarder sa tenue d’officier du bas-empire, une merveille qui séduira les reenactors de l’époque !

Son choix pour l’auxiliat des Marcomans Juniors 1/72 (20mm), a été de ne choisir que des poses différentes, rendant chaque figurine unique. Un bon choix, même si cela limite numériquement le nombre de miniatures.

Pour cela, il a utilisé aussi bien l’infanterie moyenne de Hät 8100, l’infanterie lanceuse de traits de Hät 8137, quelques légionnaires tardifs Italeri 6137, et de l’infanterie romaine tardive MiniArt 72012.

late roman auxilia painted 1/72
une seule pose par figurine, ça crée un effet de « vie » !

Au total 24 figurines avec 24 poses différentes. Dommage d’ailleurs qu’il n’en ai pas fait plus, dans l’échelle de 1 pour 10 que j’ai choisie ça me donne donc 240 combattants, un auxiliat un peu léger donc. On dira qu’il a été durement éprouvé, et n’est désormais qu’à 50% de sa capacité opérationnelle.

Le choix de figurines légèrement armées (seuls trois ont une lorica hamata) est cohérent historiquement : les derniers auxiliats levés étaient sans doute moins bien équipés que leurs prédécesseurs, dont l’apparence devait être assez identique à celle des légionnaires.

Le type de peinture est clairement loin du mien, et ça me va très bien : ça donne la encore une impression de diversité  quand je rassemble toutes les unités qui rend plus « réelle » l’impression générale.

Par ailleurs, l’utilisation du noir qu’en fait Fabrizio leur donne un côté plus sale et dense qui aboutit à un aspect plus réaliste dont je ne suis pas mécontent. Pour la précision, j’ai aussi récupéré 4 cataphractaires de ce figurinistes, qui s’ajouteront aux 24 que j’avais peints moi-même.

Advertisements

8 réflexions sur “Marcomans juniors honoriens – Honoriani Marcomanni Iuniores

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s